Guides et Stratégies d'Études; Formations

La première et la
dernière chose demandée
à un génie est
l’amour de la vérité
Goethe

La Pensée et les séries de rappels

Penser comme un génie

"Même si vous n’êtes pas un génie, vous pouvez utiliser les mêmes stratégies qu’Aristote et Einstein pour renforcer le pouvoir de créativité de votre esprit et apprendre à mieux gérer votre futur. "

Les huit stratégies qui suivent ont pour but de vous encourager à adopter un système de pensée productive et non reproductive, de façon à trouver des solutions aux problèmes qui se posent à vous. « L’histoire montre que ces stratégies sont communes aux systèmes de pensée des génies créatifs dans les domaines des sciences, arts et industrie».

1. Examinez le problème sous des aspects variés, et trouvez de nouvelles perspectives inédites (ou qui n’ont pas été énoncées par personne)

Leonard de Vinci pensait que, pour mieux appréhender la forme d’un problème, il fallait d’abord apprendre à le reformuler de plusieurs façons. Il s’était aperçu que la toute première approche d’un problème était par trop faussée. Souvent, le problème se reconstituait, devenant un nouveau problème.

2. Visualisez!

Quand Albert Einstein examinait un problème, il constatait qu’il était toujours nécessaire de reformuler autant de fois que possible son objet, y compris en utilisant des diagrammes. Il visualisait ainsi les solutions, considérant que les nombres et les textes n’avaient pas de rôle significatif dans son système de pensée.

3. Produisez! Une des caractéristiques significatives des génies est leur productivité.

Thomas Edison a déposé 1,093 brevets. Il maintenait son niveau de productivité et celui de ses assistants en fixant des quotas évalués en nombre d’idées. Ayant étudié le parcours de 2,036 scientifiques à travers l’histoire, Dean Keith Simonton de l’ Université de Californie à Davis a noté que les scientifiques les plus respectés ont produit des travaux exceptionnels, mais aussi des «mauvais» travaux. Ils n’avaient pas peur de l’échec ou de produire un travail de piètre qualité pour arriver à l’excellence.

4. Faites de nouvelles combinaisons. Combinez, et recombinez, les idées, images, et réflexions dans des combinaisons différentes même si le résultat semble incongru ou inhabituel

Les lois de l’hérédité sur lesquelles la génétique est basée doivent leur existence au moine autrichien G. Mendel, qui a su combiner les mathématiques et la biologie pour créer une nouvelle science.

5. Définissez des relations; liez des objets dissemblables.

Leonard De Vinci a établi une relation entre le son d’une cloche et l’impact d’une Pierre jetée dans l’eau. Ceci lui a permis d’établir un lien entre les 2 phénomènes et d’imaginer que le son se déplaçait sous forme d’ondes. Samuel Morse a inventé les stations relais pour le télégraphe en s’inspirant des relais de postes pour les chevaux.

6. Pensez avec les contraires.

Le Physicien Niels Bohr déclarait que si on réussit à faire correspondre les contraires, puis à s’arrêter de penser, l’esprit passe à un nouveau niveau de réflexion. Lorsqu’il a énoncé que la lumière était à la fois un semble de particules et une forme d’onde, il a pu formuler la théorie de la complémentarité. L’abandon de toute pensée logique peut vous permettre de créer.

7. Pensez avec des métaphores.

Aristote considérait l’emploi de la métaphore comme un signe du génie, et croyait que les individus qui avaient la capacité de percevoir des ressemblances entre 2 périodes séparées de la vie et de faire le lien entre elles étaient doués de qualités très spéciales.

8. Préparez-vous pour le hasard.

Si jamais nous essayons de faire quelque chose et nous échouons, nous finissons par faire autre chose («Si tu ne sais pas où tu vas, tu arriveras ailleurs» Proverbe Chinoise). C’est le principe de base de l’accident de créativité. L’échec ne peut être productif que si nous ne nous concentrons pas sur son résultat improductif. Au contraire, il faut analyser le procédé, ses composants et comment ils peuvent être modifiés pour atteindre d’autres résultats. Ne cherchez pas à savoir “Pouquoi ai-je échoué?” mais posez vous plutôt la question «Comment ai-je fait?».

Adapté avec la permission de: Michalko, Michael, Thinking Like a Genius: Eight strategies used by the super creative, from Aristotle and Leonardo to Einstein and Edison(New Horizons for Learning) que vous pouvez lire sur http://www.newhorizons.org/wwart_michalko1.html, (June 15, 1999) Cet article a été publié pour la première fois dans THE FUTURIST, en Mai 1998 Michael Michalko est l’auteur de Thinkertoys (un ouvrage sur la créativité dans les affaires), ThinkPak, et Cracking Creativity: The Secrets of Creative Geniuses (Ten Speed Press, 1998).
Voir aussi

La pensée critique | La concentration | La pensée tout haut/Le discours privé |
Les arbres de concepts | Penser comme un génie |
La lecture critique | La pensée radicale